Val McDermid – Série « Tony Hill et Carol Jordan »

(Policier / 1995-…)

Couverture du roman Le chant des sirènes de Val McDermid

Série de romans policiers présentant des enquêtes menées par Carol Jordan et son équipe de choc, secondés par le profiler Tony Hill. L’action se déroule principalement à Bradfield, grande ville fictive du nord de l’Angleterre.

Carol Jordan et Tony Hill traquent des fous furieux, des sombres brutes, des êtres machiavéliques et des organisations sans scrupules. Ils sont parfois eux-mêmes des cibles directes des truands. Les dégâts collatéraux ne sont pas rares. Ils ont fort à faire et s’emploient sans relâche à mettre les (très) méchants hors d’état de nuire, tout en traînant leurs propres casseroles.

Commentaire

Une série de polars passionnants, une de mes préférées. Attention, âmes sensibles : Val McDermid ne fait pas dans la subtile demi-mesure. Son monde est noir, violent, sanguinolent, sans pitié.

Les enquêteurs bataillent contre la lie de la société. Ils sont amenés à élucider des crimes horribles, effrayants. De plus, ils ont à faire face à leurs démons personnels, aux ambitions et jalousies de brigades voisines, à des luttes intestines au sein de la hiérarchie ou même de l’équipe. Les rapports entre les personnages évoluent au fil du temps et des circonstances.

L’atmosphère de la série est sombre, les crimes parfois dérangeants. L’apport du profiler et de ses raisonnements est intéressant.

L’écriture de Val McDermid est brillante. Ses personnages sont complexes, attachants, très travaillés, admirablement décrits. Les enquêtes sont captivantes, bien documentées.

Efficace. Addictif.

Les personnages de Tony Hill et Carol Jordan sont les protagonistes d’une série TV, « La fureur dans le sang », adaptation de romans de ValMcDermid enrichie d’épisodes inédits non tirés de son œuvre.

Romans de la série

À ce jour, cette série est composée de 11 romans.

Le chant des sirènes (1995 / The mermaids singing)
La fureur dans le sang (1997 / The wire in the blood )
La dernière tentation (2002 / The last temptation)
La souffrance des autres (2004 / The torment of others)
Sous les mains sanglantes (2007 / Beneath the bleeding)
Fièvre (2009 / Fever of the bone)
Châtiments (2011 / The retribution)
Une victime idéale (2013 / Cross and burn)
Les suicidées (2015 / Splinter the silence)
Voyages de noces (2017 / Insidious intent)
– (2019 / How the dead speak)

L’auteure et son œuvre

Val McDermid est née le 4 juin 1955 en Écosse. À 17 ans, Val McDermid est la première étudiante d’une école publique écossaise à fréquenter le St Hilda’s College à l’Université d’Oxford. Elle a travaillé pendant quinze ans comme journaliste.

Écrivaine féministe et engagée, elle a obtenu de nombreux et prestigieux prix littéraires.

Val McDermid dénonce la misogynie et la discrimination envers la population homosexuelle. Lesbienne elle-même, elle défend et met en valeur des femmes aimant d’autres femmes, dans un monde loin d’être tolérant envers les minorités.

Elle a écrit plus de 40 livres, essentiellement des romans policiers. Outre la série « Tony Hill et Carol Jordan », elle a trois autres séries policières à son actif : « Lindsay Gordon » (sa première série), « Kate Brannigan » et « Karen Pirie », ainsi que des polars indépendants.

Le style de Val McDermid, fluide, fouillé, précis, est au service de ses histoires noires.

Un régal pour les amateurs du genre.

Mon Val McDermid ++

Je n’ai lu que deux romans de Val McDermid en-dehors de la série « Tony Hill et Carol Jordan ». J’y ai pris beaucoup de plaisir.

Au lieu d’exécution

(1999 / A place of execution)

En décembre 1963, Alison Carter, treize ans, disparaît dans son petit hameau perdu au fin fond de l’Angleterre.

Un roman indépendant. Une histoire haletante.

Quatre garçons dans la nuit

(2003 / The distant echo)

Dans un coin paisible d’Écosse, quatre étudiants prennent un raccourci après une nuit de beuverie et découvrent un cadavre en pleine nature. La police, faute d’autre piste, les considère rapidement comme suspects.

Un roman indépendant à l’époque où je l’ai lu et qui est devenu le premier d’une série (« Karen Pirie ») que j’ai bien envie de poursuivre.

À découvrir aussi

D’autres lectures
Gillian Flynn – Les lieux sombres
John Irving – L’œuvre de Dieu, la part du Diable

Mes écrits
Ainsi a-t-il été
Mieux vaut très tard que jamais
39 hommes en galère

Me contacter